Marketing Web Webdesign

La communication digitale à l’ère du COVID

covid digital

Le passage du COVID-19 laissera durablement sa trace dans l’histoire. Sur de nombreux points, il aura obligé des changements plus rapides.

Certaines entreprises ont dû parfois repenser leur modèle économique tandis que d’autres en ont profité pour faire évoluer leur communication afin de passer cette période difficile tant sur le plan sanitaire qu’économique.

Vitrine digitale, communication numérique, repositionnement stratégique… Le COVID-19 a instauré, ou plutôt a accéléré la nécessité de mettre en place de nouvelles bases pour pouvoir se démarquer de sa concurrence.

La communication digitale qu’est-ce que c’est ?

Bien que la communication digitale parle à de plus en de plus de personnes, elle reste encore parfois floue et incomprise. Alors qu’est-ce qui se cache sous le terme “communication digitale” ? À quoi correspond-elle ? Quels sont les leviers utilisés ?

La communication digitale est un terme qui désigne tous les moyens permettant de transmettre une information par le biais d’outils numérique.

Ainsi, les moyens, ou “outils numériques”, sont nombreux. Site vitrine ou site e-commerce, SEO et SEA, réseaux sociaux, newsletter, application mobile… Chacun a ses avantages et ses inconvénients lorsque l’on souhaite atteindre un objectif, mais ils ont tous une caractéristique commune : la possibilité d’échanger avec ses clients ou futurs clients sans les rencontrer !

C’est en ça que réside tout l’intérêt de la communication digitale dans un monde où l’on oblige chaque personne à se tenir à distance.

Alors oui, cette branche de la communication digitale n’est pas nouvelle. Nous pourrions d’ailleurs dire qu’elle a en partie vu le jour en même temps que la démocratisation d’Internet. Néanmoins, son utilisation a évolué. Énormément évoluée.

Hier elle était majoritairement utilisée par les grandes entreprises et par les start-up.

Aujourd’hui, toutes les entreprises s’y mettent. Bien sûr cette accélération provient d’une raison simple.

La pandémie mondiale débutée en 2020 aura signé l’arrêt temporaire de certains canaux traditionnels. Obligeant les entreprises à se digitaliser plus rapidement que prévu.

Et évidemment, le fait de voir sa concurrence se digitaliser contraint les derniers réfractaires à suivre le mouvement. Intensifiant par conséquent le mouvement et l’évolution.

Résultat, quelle que soit la taille et quel que soit le secteur, les structures s’y mettent une par une.

Une véritable prise de conscience de la part des entreprises

man in blue dress shirt using macbook pro

Cette évolution se vérifie rapidement. Notamment grâce à de nombreuses datas qui ont déjà vu le jour.

Premier point, de nombreuses entreprises avouent avoir été poussées par le contexte pour accélérer leur transformation digitale. Le chiffre ? Ce sont 97 % des entreprises françaises interrogées qui en seraient impactées !

Le marché de la communication digitale a lui aussi subi quelques transformations puisqu’il a fallu répondre à une demande croissante et soudaine. Nous pouvons notamment noter que la publicité digitale a continué son évolution avec une augmentation de 3 % par rapport à 2019. Une performance remarquable en comparaison des domaines de la communication plus traditionnels.

À titre d’exemple, sachez que les emails se sont retrouvés à être le second canal le plus utilisé pour communiquer au cours de cette période.

Du côté des clients, ils ont eu plus de temps libre. Une véritable aubaine pour les entreprises qui ont fait le choix de continuer leur communication au travers des canaux digitaux. Cet excès de temps a également permis au site e-commerce de voir leur utilisation bondir. Selon l’étude annuelle de WeAreSocial et Hootsuite, c’est plus de la moitié des 25 à 44 ans qui ont admis avoir passé plus de temps à faire des achats en ligne qu’habituellement.

Ainsi, pour certaines personnes, ce sont de nouvelles habitudes de consommation prises et qui perdureront sans aucun doute, accélérant le recours au site e-commerce. Par ailleurs, cela aura aussi précipité la nécessité pour les entreprises d’avoir au minimum une présence digitale pour espérer rester dans la course.

L’opportunité d’une visibilité croissante

Nous venons de le voir, l’utilisation d’Internet et des supports digitaux ont sans surprise bondi. Ce sont donc de nouvelles habitudes à prendre en compte lorsque l’on dresse son personna ou que l’on souhaite le mettre à jour.

La nécessité d’avoir une présence digitale est alors devenue une obligation.

Toutefois, une fois la pandémie terminée, restera-t-il encore un intérêt à instaurer une telle stratégie ?

Nous sommes d’accord pour évidemment tous répondre, oui. En revanche, à chacun sa stratégie.

Afin de mettre en place les bases de sa visibilité digitale, il n’est pas obligatoire d’emprunter  le même chemin.

Il y a évidemment la possibilité de choisir de créer un site vitrine ou un site e-commerce. Avec ensuite la liberté de préférer l’utilisation d’un template ou bien le souhait d’obtenir un site sur-mesure confectionné par une agence de communication Normandie, en Bretagne, en Ile-de-France ou qui sait, à l’étranger.

Mettre en place un site Internet demande un budget parfois trop important pour de petites structures. Mais pas de panique, il existe d’autres alternatives qui seront toutes aussi intéressantes (toujours selon les cas).

Si vous êtes une petite structure ou un commerce de proximité, vous pouvez opter pour un ou plusieurs comptes sur des réseaux sociaux.

Bien choisis, ils vous permettront d’atteindre de nouveaux clients. Bien sûr, le principal avantage c’est qu’ils ne vous demandent aucun frais d’inscription. Seulement un peu de temps pour les gérer correctement.

Facebook, Instagram, Twitter, Youtube… Aujourd’hui, quelle que soit la typologie de clients, il existe à coup sûr un moyen d’aller à leurs rencontres.

Par exemple, Facebook peut très bien être dans un premier temps votre vitrine digitale.

Instagram grâce à ses fonctionnalités peut quant à lui vous permettre de vous rapprocher de votre clientèle et créer une communauté solide autour de votre marque.

Avec Youtube, c’est la possibilité de créer du contenu vidéo autour d’une passion. De plus en plus d’entreprises se sont lancées sur Youtube et ont fait croître leur notoriété parallèlement. Certains vont même encore plus en surfant sur l’engouement généré par le live et notamment la plateforme Twitch. Avec un contenu de qualité et unique, c’est l’assurance de gagner en visibilité rapidement.

Enfin, avant de prévoir un budget e-commerce, il y a maintenant l’alternative du marketplace le plus connu au monde : Amazon.

Commencer l’aventure digitale en vendant dans un premier temps ses produits sur Amazon peut représenter une porte d’entrée pour structurer sa gestion liée à la vente à distance. Une solution qui permet de se rassurer avant de se lancer dans l’usage d’un site e-commerce.

Évidemment, d’autres alternatives existent selon le secteur d’activité. Nous pouvons à titre d’exemple citer les plateformes UberEats, Deliveroo and co pour les restaurateurs.

Une multitude de leviers pour booster l’atteinte des objectifs

analytics

Comment s’assurer que sa visibilité sera au rendez-vous ? Comment réussir à la pousser ? Comment se différencier de sa concurrence ? Une multitude de questions qu’il est important de se poser pour se permettre de toucher bien plus de personnes qu’il n’est possible de le faire physiquement.

Pour y arriver rien de mieux que de mettre en place au minimum une stratégie multicanal. Les clients utilisent de nombreux supports. Il est alors nécessaire de les identifier pour être sûr d’être visible. C’est simple, plus de supports sur lequel le client et la marque sont présents, c’est plus de points de contact.

Une fois de plus, grâce à cette année d’alternance entre confinement et déconfinement, nous avons pu nous apercevoir de l’importance d’être là où les clients sont.

Naturellement, nous retrouvons les réseaux sociaux. Utile aussi bien pour lancer sa visibilité que pour la booster, ils sont un incontournable de toute stratégie multicanal.

Bien entendu, ils ne représentent pas vos seules possibilités. Il y a aussi les moteurs de recherche avec en tête de cortège, le GAFAM Google. C’est simple, rare sont les personnes qui n’effectuent pas de recherche avant de passer à l’acte d’achat.

Qu’une entreprise soit locale, régionale, nationale ou internationale, elle est presque à chaque fois sûre de proposer une offre plus ou moins recherchée.

L’ère du COVID a tout simplement accélérée l’usage et le recours aux moteurs de recherche.

Alors, comment profiter de cette opportunité de croissance économique ? Grâce à deux solutions. L’une pour un résultat direct et plutôt tournée vers le court terme et l’autre pour une visibilité grandissante sur le long terme et des résultats plus importants.

La première, c’est le référencement payant ou SEA. Display, search, shopping… Ce sont tous les endroits où l’on rencontre des publicités payantes. La mise en place d’une telle stratégie vous permet d’être directement visible aux yeux des clients qui vous connaissent comme aux yeux de ceux qui ne vous connaissent pas encore.

Ici, le nerf de la guerre c’est principalement le budget. Plus vous payez, plus vous aurez de chance d’obtenir des résultats. Sous conditions évidemment qu’il y ait une audience existante.

La seconde solution, c’est le référencement naturel ou SEO. Le but du jeu en choisissant cette stratégie ? Séduire les robots de Google. Dans quel but ? Arriver dans le top 3 voire à la première place d’une recherche. En réussissant cette stratégie, c’est l’assurance d’attirer un flux de visiteurs bien plus importants qu’avec une autre stratégie.

Mais le positionnement a dans ce cas-là beaucoup d’importance, mais vraiment beaucoup d’importance. Les trois premiers attirent 55 % des clics en moyenne. Et la première position c’est 28,5% des clics à elle seule !

Ainsi, il devient essentiel et parfois vital de réussir à se positionner parmi les premiers liens visibles sur les moteurs de recherche.

Les canaux de communication digitale envisageable restent encore nombreux.

Nous pouvons notamment parler des newsletters plus utilisées que jamais.

La mise en place d’un blog est aussi très appréciée. Non seulement il permet d’acquérir de nouveaux clients mais permet en plus de fidéliser les clients actuels lorsque le contenu éditorial est en parfaite adéquation avec la cible.

Enfin, l’application mobile représente une option très intéressante pour être constamment auprès des clients. Une solution particulièrement efficace pour compléter une stratégie digitale déjà bien en place.

La communication digitale signe-t-elle la fin des canaux traditionnels ?

Le passage du COVID aura drastiquement changé la perception des entreprises et de leur stratégie face à l’avenir. Les poussant dans une écrasante majorité à mettre en place des leviers numériques bien plus rapidement que prévu.

Pour autant pouvons-nous dire que la communication digitale va remplacer la communication classique et que les sites remplaceront les boutiques ?

Non, il y a peu de chance. En revanche, la communication digitale est dorénavant d’une importance capitale pour toutes les entreprises.

Elle offre l’opportunité d’agrandir la visibilité autour des points de vente physiques. En outre, pour les marques c’est une chance supplémentaire pour toucher des marchés inatteignables par la voie classique. Une épicerie locale peut maintenant vendre dans toute la France par exemple grâce à un site e-commerce et une stratégie digitale bien ficelée.

Mise à part l’acquisition de nouveaux clients, c’est aussi une opportunité de rester visible et constamment présent dans la mémoire des clients actuels. De cette manière, les chances de mémorisation et de fidélisation sont plus grandes.

Par ailleurs, l’enjeu de la fidélisation est encore plus important avec l’usage croissant des outils numériques. L’accès aux informations impact fortement le nombre de consommateurs dits volatils. Aujourd’hui, ils représentent en moyenne 15% des consommateurs.

Ainsi, l’importance de rester visible quel que soit l’endroit où se trouve un client, et la multiplication des points de contact devient bien trop important pour passer à côté.

La stratégie digitale devient désormais l’un des leviers les plus importants à mettre en place pour s’assurer de croître. De ce fait, nombreuses sont les agences se spécialisant dans la communication digitale à l’image de Wesign (découvrez les clients de l’agence).

Conclusion

Le passage du COVID en France, comme partout dans le monde, aura impacté l’usage des supports digitaux à tous les niveaux. Entreprises comme particuliers ont évolué dans leur utilisation.

Obligeant par conséquent de nombreuses entreprises à changer leur manière d’aborder la communication. Avec le recul que nous avons déjà, nous pouvons d’ores et déjà dire que l’usage de la communication digitale se démocratise partout, quel que soit le secteur d’activité et quelle que soit la taille de l’entreprise.

De ce fait, le marché de la communication digitale continuera son expansion encore pendant de nombreuses années.

Laisser un commentaire